Actualité

Quel humanisme pour demain?

Bernard Prieur de Paysans des Baronnies a participé au colloque "Quel humanisme pour demain?" L'avenir de l'Homme dans nos sociétés.
Lien vers site du colloque

Groupement de Vulgarisation Agricole

Nous tiendrons un stand d'information et de vente à la journée anniversaire des 50 ans du Groupement de Vulgarisation Agricole (GVA) des Baronnies à Bourg de Bigorre le samedi 3 août 2013. A partir de 10h, Marché de producteurs et d'artisans d'art, anilmations pastorales, repas midi et soir avec des produits des producteurs locaux, Bal. 

Marchés festifs du Lundi

Paysans des Baronnies vous encourage à participer aux marchés festifs du Lundi à Batsère organisé par l'association Bougeons les Montagnes. Venez nombreux manger et profiter des animations chaque lundi de 18h à 22h de mi juillet à mi août 2016. Consultez le Programme des marchés festifs du lundi.

Nos produits

Les Baronnies sont actuellement un pays d'élevage de bovins destinés à la production de viande (bovin viande), ce qui n'était pas le cas avant la politique agricole commune (PAC).

La production principale est le "broutard" qui est un jeune bovin de plus de 8 mois que l'on sépare de la mère (sevrage) avec qui il vivait jusque là en liberté dans les prés et les estives, ou les étables l'hiver. Ces jeunes animaux sont vendus en Italie pour les mieux conformés, et en Espagne pour les autres. Ils sont alors engraissés "fini" et sont soit consommés sur place, soit exporté (notamment en France!). Notre département, pays d'élevage importe 60% de la viande qu'il consomme!
Le broutard est très peu consommé localement, car il n'est pas vendu en boucherie. Il est surtout consommé par les agriculteurs qui se gardent un broutard "fini" pour leur propre consommation, ou par ceux qui pratiquent la vente  directe.

Quelques agriculteurs, notamment les adhérents de Paysans des Baronnies produisent de la viande rouge, en engraissant des vaches dites "de réforme" qu'ils ne souhaitent pas garder dans leur troupeau pour différentes raisons. Mais tous les agriculteurs ne le font pas, et se débarrassent de ces vaches que l'on retrouvera dans les ateliers d'engraissement spécialisés ou elles seront engraissées de façon industrielle.

Peu d'agriculteurs produisent ce qu'on appelle le veau de lait. Le veau de lait est un veau qui ne bois que du lait maternel sans foin ni céréales, et doit être âgé de moins de six mois. Il existe du veau de lait "fermier" (veaux de races à viande) et du veau de lait industriel.
Les veaux de lait "fermier" sont généralement produits sous label. C’est une viande blanche ou très claire. C'est une viande chère car sa production demande beaucoup d'attentions. Il existe plusieurs producteurs locaux. Ce n'est pas le veau que vous trouvez habituellement. 

Le veau ordinaire provient en général d'ateliers d'engraissement industriels ou sont envoyés tous les veaux des vaches à lait et alimenté artificiellement avec des sous-produits du lait.

Les agriculteurs de Paysans des Baronnies élèvent des veaux de moins de 8 mois, qui mangent quand même un peu de foin et de céréales, il en résulte une viande claire, gouteuse et saine. C'est au consommateur qu'il revient de réclamer cette viande au rayon boucherie d'Intermarché afin d'inciter les bouchers à en mettre en vente régulièrement.